Ouest Ventil

Comment réaliser un réseau de ventilation conforme et étanche ?

En France, 44 % de l’énergie est consommée par le secteur du bâtiment, ce qui représente 25 % des émissions de dioxyde de carbone rejetées dans l’atmosphère.
Le réseau de ventilation, malgré son impact énergétique minime à l’échelle du bâtiment complet, reste un lot encore trop négligé pouvant donc être fortement amélioré.
En effet, sa conception, sa mise en œuvre ainsi que sa maintenance sont souvent mal appliquées causant des pertes énergétiques et une baisse de la qualité de l’air intérieur (QAI) non négligeable.
Dans cet article, nous vous proposons d’aborder les conséquences d’une mauvaise étanchéité du réseau, la réglementation qui s’y rattache et les bonnes pratiques pour améliorer sensiblement cette étanchéité.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise étanchéité d’un réseau de ventilation ?

Pour rappel, un réseau de ventilation conforme permet d’introduire, d’extraire et donc de renouveler l’air afin d’assurer une bonne qualité de l’air intérieur tout en prenant en compte le confort des utilisateurs, notamment en ce qui concerne les aspects thermiques et acoustiques.

Un réseau mal dimensionné ou ayant une mauvaise étanchéité et donc des fuites aura principalement 3 conséquences :

Baisse de la qualité de l'air intérieur

Baisse du débit et donc du renouvellement de l’air dans le bâtiment. 

Augmentation des dépenses énergétiques & économiques

Compensation des fuites par un débit d’air plus important occasionnant plus de dépenses énergétiques et économiques.

Baisse du confort acoustique

Augmentation du débit d’air entrainant un niveau sonore plus important et augmentation des fuites provoquant l’apparition de ponts thermiques et acoustiques.

De plus, un réseau étanche est plus simple à équilibrer qu’un réseau fuyard. Les fuites entrainent des déséquilibrages plus importants dans la répartition des débits au niveau des terminaux de ventilation qu’il faudra réussir à compenser.

Comment est défini le niveau d’étanchéité d’un réseau aéraulique ?

Que dit la réglementation ?

La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) ne fixe pas d’objectif en termes de performance du réseau de ventilation. Néanmoins, la norme FD E-51-767 parue en 2017 permet de mesurer et classifier la qualité d’un réseau via les 4 classes ci-dessous. La classe A est celle par défaut et la classe D est la plus exigeante.

Classe A A pour Acceptable
Classe B B pour Bon
Classe C C pour Consciencieux
Classe D D pour Dur

La mise en mouvement de l’air dans les locaux est réalisée au moyen d’un ventilateur. L’air transite dans les réseaux de gaine pour être finalement introduit ou extrait dans les différentes pièces via les terminaux de diffusion. Cependant, ce réseau aéraulique comporte des rugosités, dérivations, obstacles, fuites ayant pour conséquence de générer des pertes de charge.

Ces pertes de charge sont à prendre en compte lors du réglage des ventilateurs afin d’assurer le bon débit et volume d’air. En effet, afin de palier à la perte de débit, on compense par une augmentation de la puissance du ventilateur ce qui finit par entrainer une plus grande consommation d’énergie et un inconfort acoustique.

Lorsqu’aucun objectif n’est donné dans une construction neuve, on considère que le taux de fuite doit être au maximum de 12 %. La mise en place de produits adaptés et le suivi des bonnes pratiques permettent de descendre en dessous de 5 % et donc de réduire de plus de la moitié les pertes de charges.

Il existe un certain nombre de bonnes pratiques ou de démarches permettant d’améliorer efficacement l’étanchéité de son réseau de ventilation comme par exemple le protocole PROMEVENT.

Voici quelques exemples dans le cadre d’une construction neuve :

  • Taux de fuite 12% :
    • pas de préconisation
  • Taux de fuite 5% :
    • Utilisation d'accessoires à joints.
    • Utilisation de tés à la place de piquages.
    • Suivi des recommandations de la NF DTU 68.3
  • Taux de fuite avec objectif de classe :
    • Réalisation d'une mesure selon FD E51-767.
    • Mise en place d'une démarche qualité.

Comment tester l’étanchéité de son réseau de ventilation ?

Une entreprise souhaitant augmenter le niveau d’étanchéité des réseaux qu’elle réalise peut faire appel à des organismes d’en mesurer l’étanchéité une fois ceux-ci posés. Les mesures d’étanchéité des réseaux doivent être réalisées par des organismes certifiés qui suivent la norme FD E51-767. Le protocole PROMEVENT donne un listing des différents contrôles à réaliser.

Il existe également de nombreux labels pour promouvoir la qualité du travail effectué, les plus important étant aujourd’hui étant les labels d’EFFINERGIE :

Effinergie

Les labels EFFINERGIE ont été créés en 2017 afin de promouvoir l’efficacité énergétique et le confort dans les bâtiments. Ils proposent de certifier les bâtiments allant au-delà des exigences RT2012 pour le tertiaire, l’habitat collectif ou l’habitat individuel.

Où trouver les fuites d’air ?

Il existe de nombreuses sources possibles de fuites, mais dans la plupart des cas, nous pouvons regrouper celles-ci en 3 grandes catégories :

Défaut gaine

Défaut lié au produit

Les gaines et ses accessoires étant fragiles, ceux-ci peuvent être abimés lors du transport, suite à un mauvais stockage sur le chantier ou à cause d’un défaut des gaines lors de la production.

raccordement gaine

Défaut lié aux raccordements du réseau

Le raccordement entre les gaines et les accessoires est une zone critique qui peut occasionner de multiples fuites suite à une mauvaise étanchéisation des raccords.

raccordement équipement réseau

Défaut lié aux raccordements sur les équipements

Une attention particulière doit également être apportée lors du raccordement du réseau avec les caissons, CTA, clapets coupe-feu, terminaux de diffusion, etc..

Les bonnes pratiques pour améliorer l’étanchéité à l’air de vos réseaux

Ci-dessous, nous listons les différentes bonnes pratiques permettant d’améliorer l’étanchéité des réseaux de ventilation que ce soit lors de la pose ou du stockage sur chantier.

Bien dimensionner son réseau en anticipant les autres lots

  • Favoriser les conduits circulaires plutôt que les conduits rectangulaires quand cela est possible.
  • Prévoir un espace suffisant autour des réseaux pour pouvoir réaliser correctement l’étanchéité après la pose.

Bien choisir ses accessoires

  • Éviter les piquages en privilégiant les éléments préfabriqués plus étanches et permettant également d’assurer un meilleur écoulement de l’air.
  • Préférer les accessoires à joint qui facilitent l'étanchéité entre les raccordements.

Assurer un bon maintien mécanique des gaines

  • Prévoir une ou plusieurs fixations par hauteur d’étage et vérifier le bon aplomb lors de la traversée des planchers.
  • Maintenir la gaine par des cornières ou des fixations murales lorsqu'elle se trouve contre un mur.
  • Maintenir les gaines au plafond par l’intermédiaire de câbles d’acier, de feuillard ou de colliers métalliques qui assurent leur maintien.

Bien vérifier les sources de fuites les plus fréquentes

  • Raccordement des bouches au ventilation au réseau.
  • Raccordement au ventilateur.
  • Tés souches.
  • Trappes de visite.

Quelles étapes lors du chantier ?

Sur le chantier, la sensibilisation des équipes et le suivi de la pose sont également des points importants lors de la mise en place d’une démarche qualité.

Il est donc important de :

  • Former et sensibiliser les intervenants.
  • Mettre à disposition les instructions de pose.
  • Réaliser des autocontrôles et des tests intermédiaires.

Attention, le stockage des gaines et accessoires doit se faire à l’abris de tous risques de choc afin d’éviter les bosses ou les fuites qui dégradent l’étanchéité et freinent l’écoulement de l’air.

Ouest Isol & Ventil vous accompagne dans vos projets de ventilation

Pôles techniques en région

40 techniciens regroupés en pôles d'expertise régionnaux

Gamme complète & stock

Une gamme complète en ventilation : réseau, diffusion, caisson… stockés en agence proche de chez vous.

Fabrication dans nos ateliers

Les gaines circulaires sont fabriquées et testées directement dans nos ateliers.


Consulter nos catalogues en ligne
Focus Gamme SOLANO
Trouver votre agence